Sur le sol du monde, un enfant…

image1

 

Sur le sol du monde, un enfant gît, inerte !

Aux alentours de lui, le sable et l’eau pour compagnons !

Au-dessus de lui, à l’horizon, un ciel bleu azur le scrute ?

Là ! Loin de papa il gît ! Loin de maman il demeure !

Ils doivent lui manquer ces doux moments de l’enfance !

Lui qui pour son âge symbolise une parfaite innocence !

 

Sur les rives du monde un doux être  gît, inerte !

La mer assassine n’a pas voulu de son frêle corps juvénile,

Là, lui parviennent les échos d’un monde

On parle de « drame humain», d’« horreur »  et de « tristesse profonde » !

Autant de mots qui accompagnent l’exil !

Autant de mots qui doivent céder place à l’action !

 

Sur les bords du monde, un ange gît ! sans mouvements !

Ici, il gît ! N’ayant pour lit que du sable,

Là, il gît ! A la merci des  vagues caressant son corps ! Sublime adieu ?

Là ! Lui parviennent les bruits sonores ! funèbres oraisons ?

Et, il  semble interroger la terre sur son sort !

Il s’appelait Aylan Kurdi !

 

 

 

 

Source de la photo:Publication de Gamal Rafiou

 

6 commentaires sur “Sur le sol du monde, un enfant…

  1. Merci pour le commentaire.Vivement qu’une solution durable soit trouvée à ce fléau. Puisse la lumière sans déclin briller aux yeux de tous ceux qui malheureusement comme Aylan, nous ont quitté sur le chemin de l’exil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *